Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Logiciel Libre

Descriptions

En savoir plus sur les logiciels libres

QU'EST CE QU'UN LOGICIEL LIBRE ?       


La plupart des logiciels, dit « logiciels propriétaires », sont distribués sans leur code source.
Le code binaire, et lui seul, est fourni à celui qui se procure le programme. Il est interdit d'en
connaitre la composition exacte, de le partager avec d'autres utilisateurs ou de le modifier
pour l'adapter à des besoins spécifiques.

Un logiciel libre garantit quatre libertés :

Liberté d'utilisation

  • la liberté d'utiliser et/ou d'exécuter le logiciel pour quelque usage que ce soit

Liberté d'étude

  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à des besoins spécifiques

Liberté de redistribution

  • la liberté de redistribuer des copies

Liberté de modification

  • la liberté d'améliorer le programme et de rendre publiques les améliorations de telle sorte que la communauté toute entière en bénéficie.

Ces quatre libertés sont fondamentales

Ces 4 libertés sont fondamentales pour la libre utilisation de l'informatique, la création et le partage des informations.

Les logiciels libres sont avant tout porteurs de liberté de partage et d'accès à la connaissance. Ces libertés sont essentielles pour les informaticiens, mais plus généralement pour l'ensemble des utilisateurs, car elles garantissent un accès permanent aux outils logiciels en empêchant toute dépendance, notamment vis-à-vis d'éditeur de logiciels.

Si nous faisions l'analogie entre la cuisine et les logiciels, la recette d'un plat équivaudrait au code source d'un programme, une succession logique d'instructions élémentaires écrites dans un langage compréhensible par tous, tandis que le plat cuisiné correspondrait au code binaire, c'est à dire à un ensemble mangeable, exécutable en informatique, dont on peut imaginer certains composants mais dont la composition exacte demeure un mystère.

Les autres Fiches Libres

Quelle est la place des Logiciels Libres dans le paysage informatique ?

Les logiciels libres sont à la fois utilisés sur les serveurs (les machines qui font  fonctionner les réseaux d'ordinateurs comme internet) et sur les machines de  bureau (les machines que chacun de nous utilise tous les jours). On les trouve  en très grande proportion dans les établissements d'enseignement, les  laboratoires de recherches, les administrations et de plus en plus dans les entreprises. Ils répondent à une demande croissante d'indépendance vis à vis  des éditeurs de logiciels, à une nécessité de maîtrise des coûts et d'adaptation  aux besoins réels.

Selon le cabinet d'étude et de conseil Markess, l'administration française va consacrer 9 % de son budget informatique au logiciel libre en 2006. Ce chiffre devrait progresser de 10 % en 2007. Markess attribue cette motivation des administrations françaises à adopter l'open source aux « contraintes budgétaires, la mutualisation, le souci d'indépendance et l'interopérabilité. »

(source : le Monde Informatique Édition du 03/05/2006 - article par Elian Cordoue)

Quelle est la place des Logiciels Libres chez les particuliers ?

Les particuliers ne sont pas en reste avec des offres grands publics comme celles de WallMart aux Etats-Unis, celles de HP ou de Shuttle et Mandrake ou
de Planet Saturn en France et dans le reste du monde.

Pour les PC-Shuttle, il s'agit de PC (Personnal Computer) de taille réduite qualifiés de fiables et performants, préinstallés avec le système d'exploitation Linux Mandrake contenant des Logiciels Libres qui offrent l'ensemble des fonctionnalités habituelles (suite bureautique, courrier électronique, navigation internet, retouche d'images...) .

Quels sont les domaines touchés par la philosophie du Libre ?

Ne se restreignant pas seulement aux seuls logiciels, la philosophie du Libre touche aussi :

  • L'art (Art Libre)
  • La culture (très présente, notamment avec l'encyclopédie internationale en ligne Libre Wikipédia)
  • La musique (http ://artlibre.org/oeuvres.php/Musique/)
  • L'électronique (Gaisler et F-CPU)...

Quelle est la place de GNU/Linux sur les marchés mondiaux ?

Selon une étude du cabinet PAC (Pierre Audouin Consultants) publiée en août  2005, les logiciels libres sont en plein essor en France : le marché est en  croissance de 46% en 2004, et les prévisions annuelles tablent sur 40% jusqu’en 2008. La France apparait ainsi comme un des pays les plus adeptes du logiciel libre, avec l’Allemagne et le Japon.

Les chiffres récents vont dans ce sens. Dans l’Hexagone, le marché des programmes non propriétaires (chiffres d’affaires cumulés) a représenté en 2004 146 millions d’euros. Un résultat certes embryonnaire comparé à l’ensemble du marché du logiciel et ses 27 milliards d’euros. Mais sa croissance est la plus forte du secteur : + 46% par rapport à l’année précédente, tandis que le marché français du logiciel au sens large progresse de 5% à 7% par an.

Cette croissance devrait se maintenir à un bon rythme jusqu’en 2008 avec une progression annuelle de 40%. Le secteur représentera alors 580 millions
d’euros, prévoit le cabinet de conseil en technologies de l’information. (source : Agence ADELE http://www.adele.gouv.fr/ )

Le succès des logiciels libres qui a permis à Red Hat de basculer dans l'index 100 du Nasdaq, regroupant les sociétés technologiques à fort potentiel. Le tableau ci-dessous reprend les chiffres d'affaires de six entreprises de Logiciels Libres en 2004 :

marche_mondiaux

 
Actions sur le document
Actions sur le document